Les 5 piliers de la santé

En occident, la bonne santé se caractérise par l’absence de symptômes clairement identifiés dans les livres médicaux. Pourtant d’autres traditions médicales, comme l’ayurvéda, la médecine de l’Inde, voient les choses différemment. Si vous ne présentez aucun symptôme, mais que vous n’avez pas la pensée juste ou si votre respiration n’est pas correctement placée, vous pouvez être considéré comme malade. Alors pour garder ou retrouver la santé, veillez à respecter les cinq piliers : bien manger, bien bouger, bien dormir, bien respirer, bien penser. Ils sont tous aussi importants les uns que les autres.

« La meilleure santé, c’est de ne pas sentir sa santé.» Jules Renard (1864-1910), écrivain.

Bien manger

« Que l’aliment soit ton médicament » disait Hippocrate le Grand. « Nous sommes ce que nous mangeons » dit-on encore en Inde. Chacune de nos cellules est faite de ce que nous avalons. Notre santé est donc directement liée à notre alimentation. Renoncez aux régimes qui ne durent qu’un temps, adoptez plutôt une hygiène alimentaire pour la vie. Tout d’abord, évitez les toxiques autant que possible : alcool, sucre raffiné, produits laitiers, fritures, pesticides. Usez avec parcimonie des médicaments chimiques (un mal de tête peut passer avec quelques respirations ou un massage). Adoptez l’alimentation 3V du Dr Christian Tal-Schaller : végétale, vivante, variée. Mastiquez longuement. Privilégiez le bio et assurez avec des compléments alimentaires. Mangez exclusivement du fait-maison, chez vous, chez vos amis ou au restaurant, dans une atmosphère détendue. Enfin, veillez à vous hydrater régulièrement.

Bien bouger

On le dit, le sport, c’est bon pour la santé. Pourtant ici comme dans d’autres domaines, la modération est de mise. Pratiqué à outrance, le sport s’avère contre-productif en matière de santé. A moins que vous ne souhaitiez en faire un métier, restez dans le cadre d’une pratique mesurée qui vous apportera de nombreux bienfaits. Travaillez suivant quatre axes : endurance, renforcement musculaire, souplesse, ancrage. L’endurance est aussi désignée par le terme anglais cardio-training, car elle sollicite le muscle cardiaque sur une durée prolongée. La marche nordique, la natation, le vélo remplissent parfaitement cet objectif. Pour le renforcement musculaire, choisissez entre autres le fitness, la culture physique, le Pilates. En matière de souplesse, le yoga, le taiji chuan, la danse, sont les activités reines. Enfin, soignez votre ancrage avec l’aïkido, le qi gong ou le taiji chuan. Une autre façon d’être dans le mouvement est de s’adonner au massage, qui fait bouger de l’intérieur : flux sanguin, drainage lymphatique, mobilisation articulaire.

Bien dormir

Il est essentiel de dormir la nuit plutôt que le jour car certaines des hormones indispensables au bon fonctionnement de notre organisme sont mieux produites en période nocturne. C’est le cas de l’hormone de croissance. Dormez dans une pièce suffisamment obscure car la mélatonine, l’hormone du sommeil qui régule un grand nombre de sécrétions hormonales, se libère mieux dans ces conditions. Ne laissez pas la télévision allumée durant votre sommeil car les ondes alpha et thêta qui précèdent votre sommeil sont susceptibles de laisser des programmes peu réjouissants pénétrer votre cerveau sans être filtrés par votre conscience. Justement, avant de vous endormir, évitez les activités excitantes (sauf le sexe bien sûr, ça aide à dormir) : pas de films d’horreur, pas de romans à suspens, pas de disputes. Veillez à ne pas remplir votre estomac moins de deux heures avant le coucher. Pourquoi ? Parce que le sommeil impose une baisse de la température interne, tandis que la digestion élève la chaleur corporelle. Dès lors la digestion durera plus longtemps, perturbant le repos. Enfin veillez à être toujours à jour de sommeil.

Bien respirer

Oxygéner abondamment nos cellules est essentiel pour rester en bonne santé ou guérir d’une maladie. Pratiquez au quotidien la respiration abdominale lente et profonde qui vous procurera de surcroît un massage des organes internes bienfaiteur. Essayez le pranayama, l’art de la respiration tiré du yoga. Pratiquez chaque jour le nettoyage nasal. Et faites de temps en temps des inhalations en respirant quelques minutes au-dessus d’un bol d’eau chaude contenant quelques gouttes d’huile essentielle de pin ; vous pouvez aussi opter pour le bol d’air Jacquier. Ressourcez-vous dès que possible en vous promenant à la campagne, au bord de la mer ou en forêt. Et bien sûr, évitez de fumer et limitez votre exposition à la pollution et aux produits toxiques.

Bien penser

Bien penser n’a rien à voir avec la morale, ni avec une quelconque religion. Il s’agit de contrôler ses pensées : ne pas juger, ne pas mentir, ne pas médire. Ce qui vous aidera à bien penser, c’est… de ne pas penser. Vaquez à vos occupations en pleine conscience ; soyez totalement présent dans chacun de vos gestes. Observez-vous agissant. La méditation vous aidera dans cette démarche. Grâce à elle, vous accéderez progressivement au silence intérieur, vous connaîtrez la paix profonde qui mène à la pensée juste. Il existe une multitude de méthodes de méditation, mais l’objectif reste le même. Suivez différents enseignements. Jouez avec ces méthodes, sentez ce qu’elles vous apportent et choisissez celles qui vous correspondent. Peu à peu vous apprendrez à ne plus laisser vos émotions dicter vos actes.

Une oeuvre de référence : Prenez en main votre santé (3 tomes) de Michel Dogna.

 

Que faites-vous concernant ces 5 piliers ? Dites-le dans les commentaires ci-dessous.

 

By | 2016-05-29T11:36:32+00:00 21 septembre 2015|Categories: Santé|0 Comments

Leave A Comment