14 ruses pour décrocher de votre téléphone

150 ! C’est le nombre de fois que nous consultons notre téléphone chaque jour, la plupart du temps sans qu’il ait même sonner ou vibrer. Si vous aussi, vous atteignez ce score effrayant, peut-être est-il temps de songer à vous libérer de cet esclavage. Voici 14 mesures à mettre en place pour reprendre la main et ne plus vous laisser mener par le bout du clavier. Vous gagnerez en efficacité et retrouverez le goût des relations humaines, les vraies, celles de la vraie vie où les gens se touchent.

« J’ai toujours rêvé d’un ordinateur qui soit aussi facile à utiliser qu’un téléphone. Mon rêve s’est réalisé : je ne sais plus comment utiliser mon téléphone. » Bjarne Stroustrup (1950-), informaticien.

1. Répartissez vos applis en deux groupes

Il y a deux sortes d’applications que nous utilisons dans nos smartphones. Le premier groupe est celui des applis « directes », celles dans lesquelles vous entrez à la recherche d’une information, et desquelles vous ressortez une fois l’information ou le service obtenu : votre répertoire, les pages jaunes, la météo, etc. Le deuxième groupe est celui des applis « sans fin », celle qui, de liens en liens, de suggestions en commentaires, peuvent vous entraîner jusqu’au bout de la nuit, sans qu’à aucun moment vous n’arriviez à prendre la décision de vous arrêter. Vous voyez sûrement desquelles nous parlons : les réseaux sociaux, bien sûr (Facebook, LinkedIn, Instagram), mais aussi les journaux, votre gestionnaire d’emails, etc.

2. Placez vos applis directes les plus utilisées sur la 1ère page

Sur la première page de votre smartphone, placez les applis directes que vous utilisez le plus souvent, c’est à dire plusieurs fois par semaine. Vous aurez besoin au minimum de l’appli téléphone (eh oui, votre smartphone sert notamment à téléphoner), du calendrier, de vos notes, de l’appareil photo. Et peut-être aussi de la réservation de taxi, du GPS, de vos comptes bancaires… Ne les disposez pas dans des répertoires : vous devez y avoir accès facilement. En tout, la liste des applis présentes sur votre première page ne devrait pas excéder la douzaine. Moins il y en aura, mieux ce sera : plus vous serez efficace dans l’utilisation de votre smartphone.

3. Placez vos applis directes peu utilisées sur la 2ème page

Sur la deuxième page, disposez les applications que vous utilisez moins souvent, celles qui vous servent au maximum une fois par semaine. Vous trouvez ces applications utiles, pratiques, mais vous avez moins fréquemment l’occasion de vous en servir. Cela pourrait être le cas des applis de réservations de train ou d’avion, de la météo. Vous ne voyagez pas toutes les semaines et la météo ne vous intéresse que certains week-ends. Inutile d’organiser cette page en répertoires. Elle doit être facilement lisible avec au maximum une douzaine d’applis affichées. Disposez-les dans un ordre qui vous paraît logique par rapport à vos habitudes.

4. Placez toutes vos autres applis sur la 3ème page

Sur la troisième page d’accueil de votre smartphone, mettez ensemble les applis directes dont vous ne vous servez que très rarement, c’est à dire à peu près une fois par mois, et les applis sans fin, qui sont épouvantablement chronophages. Regroupez-les par thèmes dans des répertoires : jeux, réseaux sociaux, journaux, utilitaires, boutiques, etc. Vous pouvez pousser un peu plus loin le processus, en organisant le contenu de vos répertoires de sorte que les applis les plus addictives ne se trouvent pas dans le premier carré. Le simple fait de reléguer toutes ces applis à l’écart, à la troisième page d’accueil, hors de votre vue, lorsque vous allumez votre téléphone, vous évitera d’être tenté d’y sombrer inconsidérément.

5. Utilisez l’outil de recherche

Bien souvent en faisant défiler les pages d’accueil de son smartphone à la recherche d’une appli en particulier, on se laisse irrésistiblement attirer par une autre appli qui nous entraîne comme un somnambule pour plusieurs minutes d’errances dans les méandres papillonantes de l’improductivité. Et lorsqu’on sort de l’hypnose, on ne sait même plus ce que l’on était venu chercher. Pour éviter ce piège, utilisez l’outil de recherche. Sur l’iPhone, il suffit de glisser un doigt vers le bas et l’outil de recherche s’affiche. Vous n’avez plus qu’à taper les premières lettres de l’appli que vous voulez ouvrir. En accédant directement à l’appli de cette façon, vous restez concentré sur l’objectif.

6. Utilisez l’accès direct en verrouillage

Certaines applis et certains réglages sont accessibles en mode verrouillage. Sur l’iPhone, cela concerne : le mode avion, le mode silencieux, le réglage de volume, la navigation audio, la lampe torche, l’horloge, la calculette et l’appareil photo. Pour y accéder sans déverrouiller, il vous suffit de faire glisser l’écran vers le haut. Grâce à l’accès direct en mode verrouillage, vous pouvez profiter rapidement de ces fonctions en échappant aux multiples tentations qu’auraient agitées les applis installées sur votre téléphone si vous l’aviez déverrouillé. Une astuce à utiliser sans modération pour garder le contrôle en toutes circonstances.

7. Désactivez les notifications

Lorsque vous téléchargez une application, toutes les notifications sont activées par défaut. Tout ce que veut une appli, c’est que vous passiez le plus de temps possible avec elle. Et pour cela, elle n’aura de cesse de vous tirer par la manche, par le pantalon ou par la jupe pour attirer votre attention : alarme sonore, pastille, bannière, même lorsque votre téléphone est verrouillé. Ces multiples interruptions vous freinent dans votre travail. Après une interruption, même de quelques secondes, nous mettons dix à vingt minutes pour reprendre le cours de notre pensée ou de notre activité. Pour avoir la paix, prenez le temps de désactiver toutes les notifications. Vous ne serez plus stressé par tout ce que vous avez manqué.

8. Mettez votre smartphone en silencieux

Lorsque vous souhaitez rester concentré, réglez votre smartphone en mode silencieux (à ne pas confondre avec le mode vibreur). Ainsi vous ne serez pas constamment dérangé. Tous les appels téléphoniques, tous les messages, arriveront sur votre téléphone, mais ils ne vous seront pas signalés. Vous ne serez donc pas interrompu dans votre activité. En effet, laisser votre téléphone en mode « bavard » et prendre simplement la décision de ne pas répondre pendant le temps de votre activité ne suffit pas. Car dès que votre téléphone sonnera pour un appel ou un sms, vous serez tenté de regarder qui cherche à vous contacter. Ce qui constituera une interruption dont vous mettrez plusieurs minutes à vous remettre. Activer le mode silencieux est donc la meilleure chose à faire pour avoir une paix royale.

9.  Autorisez certaines personnes à vous joindre

L’inconvénient du mode silencieux, c’est qu’en cas d’urgence vous n’êtes pas joignable. Qui peut avoir besoin de vous joindre à tout moment ? Votre famille, votre nounou, quelques amis, des collègues, votre secrétaire… Si ces personnes ne peuvent pas vous atteindre, cela peut être préjudiciable. D’un autre côté, si vous n’activez pas le mode silencieux, vous risquez d’être constamment dérangé. Heureusement, il y a une solution très simple : ajoutez ces personnes dans vos favoris. Et autorisez les favoris à vous joindre en mode silencieux ; ils seront les seuls à pouvoir enter en contact avec vous. Vous pouvez aussi sélectionner un groupe autorisé que vous aurez défini sur votre ordinateur.

10. Définissez des sonneries personnalisées

Lorsque votre téléphone n’est pas en mode silencieux, si vous ne voulez pas y jeter un œil à chaque fois qu’il sonne, pour savoir qui cherche à vous joindre, il vous est possible d’utiliser la fonction de personnalisation des sonneries. Vous pouvez déterminer une sonnerie particulière par type de contact (famille, amis, travail) ou par individu dont vous ne voulez pas rater un appel (conjoint, avocat, expert-comptable). Le vibreur aussi est paramétrable ; vous pouvez choisir le style de vibrations en fonction du contact. Ainsi, sans vous déplacer, sans regarder votre téléphone, vous pouvez juger de l’importance de l’appel et de l’urgence d’y répondre.

11. Ne consultez vos messages que deux fois par jour

Nous recevons aujourd’hui des messages par de multiples canaux : email, sms, Facebook, Messenger, LinkedIn, Viadeo, Viber, WhatsApp, Tango, Twitter, Snapshat, Skype, sans compter les applis de rencontre comme Tinder ou Happn, et j’en oublie sûrement. Plus souvent vous vous connectez à ces applications, plus vous vous dispersez. Chaque connexion à l’une de ces applis est une interruption ; et chaque interruption vous coûte dix à vingt minutes de re-concentration sur votre activité courante. Evitez le piège de toutes ces sollicitations en optimisant vos connexions : fixez-vous deux sessions de consultations par jour, trois grand maximum ; vous gagnerez en temps et en efficacité.

12. A table, rangez votre téléphone

Avez-vous déjà vu des couples à table au restaurant, chacun sur son téléphone pendant de longues minutes ? Peut-être en faites vous partie. N’est-ce pas pathétique ? A l’aire de la communication, comment en sommes-nous arrivés à ignorer à ce point nos voisins ? A table, mettez votre téléphone en mode avion ou en mode silencieux, et surtout rangez-le. Il n’a pas sa place à côté des couverts. Soyez présent et à l’écoute de vos interlocuteurs. N’acceptez plus d’être interrompu pendant l’heure du repas. Que vous soyez seul ou accompagné, c’est un moment à vivre en pleine conscience. La plupart des messages pourront attendre la fin de votre pause.

13. Revenez au bon vieux réveil

Si vous connecter aux réseaux sociaux est la première chose que vous faites le matin en ouvrant l’œil, vous êtes sur la pente de l’addiction. Si c’est aussi la dernière chose que vous faites avant de vous endormir, alors il est urgent d’agir. Ne laissez plus entrer votre smartphone dans la chambre à coucher. Mettez-le en charge à l’extérieur, dans le bureau, le salon ou la salle à manger. Et revenez au bon vieux réveil d’antan, celui qui donne l’heure et qui sonne au moment que vous avez programmé. Aujourd’hui il en existe même qui ne font pas tic-tac. Au lever, résistez au smartphone jusqu’après la douche, la méditation, le yoga et le petit-déjeuner. Au coucher, lisez plutôt un livre ou faites un câlin.

14. Sortez sans votre téléphone

Et si vous sortiez de temps en temps sans votre smartphone ? Une fois par mois ou par semaine, faites votre journée internationale sans téléphone, une journée complète de désintoxication. Saviez-vous qu’au siècle dernier, les gens vivaient sans téléphone mobile ? Dans la queue au supermarché ou à la poste, les gens attendaient patiemment sans rien faire. Dans les transports communs, ils lisaient ou rêvassaient. Au restaurant, les convives discutaient entre eux. Difficile à croire quand aujourd’hui même certains clochards ont un téléphone mobile. Les gens étaient moins connectés, mais bien plus en relations.

Il n’est jamais trop tard pour décrocher

En appliquant ces conseils faciles à mettre en œuvre, vous reprendrez le pouvoir sur votre téléphone. Vous le remettrez à sa juste place : un outil à votre service, et non pas le grand organisateur de vos journées. Suivez votre chemin, pas le sien. Vous vous retrouverez moins souvent hagard devant un petit chaton après une trentaine de minutes de navigation et une bonne dizaine de sauts hypertextes, parti d’un article sur l’optimisation fiscale. Il est devenu urgent et vital de nous fixer des limites dans le cadre de nos relations 2.0. Ou nous finirons esclaves du numérique, dominés par l’information.

Et vous, où en êtes-vous dans votre relation a mobile ? Dites-le dans les commentaires.

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :application pour taper la main pour decrocher le telephone
By | 2016-06-09T08:25:44+00:00 9 juin 2016|Categories: Potentiel|0 Comments

Leave A Comment